Quels sont les risques du blanchiment dentaire ?

0
59

On rêve tous d’un sourire aussi éclatant que celui d’une star hollywoodienne. Avec l’apparition des techniques de blanchiment dentaire et la naissance des bars à sourire, ce rêve est devenu accessible. Ainsi, pour avoir des dents blanches, il suffit d’un rendez-vous chez un professionnel, de quelques séances et le tour est joué. Cependant, pratiquer un blanchiment dentaire peut avoir des conséquences. Quels sont alors les risques liés au blanchiment dentaire ? Afin de vous éclairer sur le sujet, nous vous présentons les risques du blanchiment dentaire. 

Une hypersensibilité des dents

Pendant un blanchiment dentaire, une légère irritation de la bouche et des gencives se fait ressentir. Cette sensation pour la moins désagréable ne dure que le temps de l’intervention et disparaît quelque temps après. Cependant, lorsque le dentiste qui procède au blanchiment s’y prend mal, ce désagrément perdure chez certains patients. Bien qu’il ne soit pas aussi irritant que celui ressenti pendant l’intervention, il reste pour le moins agaçant.

Cette hypersensibilité dentaire se traduit par une sensibilité accrue des dents au changement de température. Ainsi, il suffit d’un verre d’eau glacée ou d’une nourriture chaude pour ressentir des douleurs inhabituelles à la dent. Pour minimiser les risques liés au blanchiment dentaire, il est préférable de recourir à un dentiste aguerri et qualifié. Vous pouvez par exemple prendre rendez-vous chez ce nouveau cabinet pour blanchir vos dents sans risque. 

Une fragilisation des emails et des dents

Lorsque certains traitements de blanchiment dentaire sont mal réalisés, ils peuvent également être la cause d’une détérioration des emails. Le risque encouru est d’autant plus grand, lorsque l’on décide de faire recours à un bar à sourire pour son blanchiment dentaire. Pour être efficaces, la plupart des produits utilisés pour blanchir les dents contiennent du peroxyde d’hydrogène. Très connu pour ses effets blanchissants, ce produit constitue cependant un risque pour son utilisateur. Surtout lorsqu’il est utilisé à forte concentration.

En effet, pendant le processus de blanchiment dentaire, le peroxyde de carbone peut pénétrer dans l’email et la dentine. À forte concentration, il peut provoquer une altération de l’émail, ce qui conduit à l’usure ou à la fragilisation des dents. Ces risques sont également présents, lorsque l’on fait recours au blanchiment dentaire de façon trop régulière.

Il faut également noter que la fragilisation de l’émail favorise la fixation des pigments contenus dans les aliments. Conséquence, les dents se colorent plus rapidement et le blanchiment opéré par le patient ne dure que très peu. Il se retrouve alors coincé dans un cercle vicieux et doit recourir au blanchiment dentaire beaucoup plus que la normale.     

Une augmentation des risques de cancer

Le peroxyde de carbone utilisé pendant le blanchiment dentaire peut agir comme un faible promoteur de cancer. Même si le risque est minime, le peroxyde de carbone peut légèrement stimuler la croissance ou le développement de cellules cancérogènes. Les personnes qui sont le plus exposées à ce risque sont surtout celles atteintes de pathologies génétiques. Le risque est également très présent chez les consommateurs de tabac, puisqu’ils sont sujets aux cancers.        

Malgré ces risques, si vous ressentez toujours le besoin de vous faire blanchir les dents, faites appel à un dentiste professionnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici