5 choses que vous ne pouvez pas cacher à votre dentiste

0
58

@page { size: 8.5in 11in; margin-left: 1in; margin-right: 1in; margin-top: 0.49in; margin-bottom: 0.49in } p { margin-bottom: 0.1in; direction: ltr; line-height: 115%; text-align: left; orphans: 2; widows: 2; background: transparent } h1 { margin-bottom: 0in; direction: ltr; color: #2f5496; line-height: 108%; text-align: left; page-break-inside: avoid; orphans: 2; widows: 2; background: transparent; page-break-after: avoid } h1.western { font-family: « Calibri Light », serif; font-size: 16pt } h1.cjk { font-family: ; font-size: 16pt } h1.ctl { font-family: « Times New Roman »; font-size: 16pt } h2 { margin-top: 0.03in; margin-bottom: 0in; direction: ltr; color: #2f5496; line-height: 108%; text-align: left; page-break-inside: avoid; orphans: 2; widows: 2; background: transparent; page-break-after: avoid } h2.western { font-family: « Calibri Light », serif; font-size: 13pt } h2.cjk { font-family: ; font-size: 13pt } h2.ctl { font-family: « Times New Roman »; font-size: 13pt } a:link { color: #0563c1; text-decoration: underline }

Il est toujours préférable de maintenir une communication ouverte et honnête avec votre dentiste afin qu’il puisse vous fournir les soins appropriés.

Dans cette optique, voici les 5 faits sur lesquels vous ne pouvez pas cacher la vérité à votre dentiste.

1. Lui cacher que vous fumez

Peu de mauvaises habitudes sont plus évidentes que le fait de fumer. Toute personne dotée d’un bon nez peut savoir si vous fumez. Que vous le réalisiez ou non, l’odeur persiste et s’incruste dans vos vêtements, vos cheveux et surtout votre peau.

De plus, les toxines contenues dans les cigarettes et même le tabac à mâcher tâchent vos dents. Si votre dentiste a besoin d’une preuve supplémentaire, et de la fréquence à laquelle vous le faites, il lui suffit de regarder votre index et votre majeur pour voir s’ils présentent des tâches de nicotine.

Malheureusement, il n’y a pas moyen d’y échapper. Si vous fumez, votre dentiste le saura tout de suite, alors autant être honnête avec lui. Votre dentiste n’est pas là pour vous juger ou vous faire la leçon sur la nocivité du tabac pour votre santé.

Il veut simplement connaître tous les faits, afin de pouvoir examiner avec précision votre santé bucco-dentaire et vous fournir les traitements appropriés si nécessaire.

2. Faire semblant de ne pas avoir mal

Un autre mensonge courant que les patients racontent à leur dentiste est le degré de douleur ou d’inconfort qu’ils ressentent lors d’un rendez-vous.

Qu’il s’agisse d’un simple contrôle, d’un nettoyage ou de la pose d’un implant dentaire, votre dentiste veut se montrer le plus doux possible afin de limiter au maximum la douleur ou la gêne que vous pouvez ressentir.

Et il peut savoir si vous avez mal parce que vos yeux et votre visage sont très révélateurs. La plupart des gens ont tendance à froncer le nez, à grimacer ou à plisser les yeux lorsqu’ils ressentent le moindre picotement.

Les dentistes le remarquent rapidement et peuvent vous administrer un anesthésique local par exemple pour vous aider à mieux supporter la procédure.

3. Prétendre que vous utilisez quotidiennement de la soie dentaire

En tant qu’expert bucco-dentaire, votre dentiste est en mesure de déterminer si vous utilisez ou non de la soie dentaire, à quelle fréquence et avec quelle efficacité. Il existe quatre signes révélateurs de mauvaises habitudes en matière de soie dentaire :

  • Rougeur
  • Gencives enflammées
  • Gencives qui saignent
  • Sensibilité

Les dentistes recommandent à leurs patients d’utiliser le fil dentaire au moins une fois par jour. Pour rappel, il y a une bonne et une mauvaise façon d’utiliser le fil dentaire. Aller trop loin sous la ligne des gencives peut en effet provoquer une récession gingivale.

La bonne façon d’utiliser le fil dentaire consiste à guider doucement le fil entre vos dents, en le déplaçant de haut en bas pour décoller la plaque dentaire ou les particules alimentaires. Le tout sans forcer.

Une fois que vous avez terminé, rincez-vous la bouche à l’eau tiède ou chaude pour éliminer les particules alimentaires.

4. Lui cacher que vous buvez

Une fois de plus, ce n’est pas à votre dentiste de porter un jugement sur vos habitudes personnelles. Mais il est dans votre intérêt d’être honnête sur vos habitudes de consommation.

L’alcool laisse derrière lui des signes distincts d’une consommation excessive, notamment une odeur et une bouche sèche due à une production réduite de salive.

5. Minimiser votre consommation de sucre

Le sucre fragilise la couche protectrice de l’émail, ce qui peut provoquer une sensibilité dentaire, exposer la couche jaune de la dentine, et finalement conduire à une carie dentaire et une maladie des gencives.

En effectuant un contrôle de routine, votre dentiste peut dire si vous consommez trop de sucre et vous le déconseillera probablement pour améliorer votre santé dentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici