Implants dentaires : ce qu’il faut savoir

0
471

Les implants (cylindres en titane) peuvent « reconstruire » complètement une dent manquante. Une fois insérés dans l’os de la mâchoire, ils sont là pour remplacer la racine de la dent ou des dents de manière artificielle et peuvent être équipés de couronnes (dents temporaires). L’opération est fiable, mais elle reste lourde et ne doit pas être décidée à la hâte.

Pourquoi des implants ?

À ce jour, les implants sont le seul traitement disponible pour prévenir la perte osseuse due à la perte d’une dent ou de plusieurs dents. Les personnes qui ont perdu une ou plusieurs dents et qui souhaitent restaurer une dentition complète et esthétique peuvent avoir besoin d’implants. Il est possible de s’approfondir sur implants-dentaires-reseau.com.

Quelles sont les conditions requises pour la pose d’un implant ?

Une fois les implants posés, ils doivent être recouverts de couronnes ou de prothèses dentaires fixes/amovibles pour offrir la même sensation et la même fonction que les dents naturelles. Les conditions sont donc les suivantes :

  • Souhaiter remplacer la dent manquante par un pilier de type pont sans sacrifier les dents adjacentes.
  • Avoir des dents manquantes et rechercher une solution esthétique, précise et sûre. Un vide complet peut être résolu avec des implants tous sur 4 ou tous sur 6.
  • Avoir un volume osseux suffisant et une bonne dentition pour poser un implant. Les deux facteurs décisifs pour la pose d’un implant dentaire sont que l’os de la mâchoire ait terminé sa croissance et qu’il y ait suffisamment d’os sain. Si la masse osseuse est insuffisante, une augmentation osseuse sera envisagée.
  • Il n’y a pas de limite d’âge.

Quel type de spécialiste peut poser des implants ?

Tout dentiste ou chirurgien buccal peut poser des implants, mais il est conseillé de choisir quelqu’un qui a de l’expérience dans ce domaine. Il est conseillé de demander au dentiste s’il a un diplôme universitaire ou une formation en implantologie, et combien d’implants il pose par an.

Comment les implants sont-ils posés ?

La pose d’implants est une procédure courante et suit un protocole standard, divisé en deux étapes, espacées de plusieurs mois, pour permettre la cicatrisation.

Étape 1 : La procédure chirurgicale

L’implant est placé dans la gencive pour servir de racine et soutenir la future dent temporaire.

Stade intermédiaire : ostéointégration

Il s’agit d’une période de repos et de guérison qui permet à l’os de se régénérer autour du site de l’implant.

Étape 2 : Mise en place de la prothèse

Le pilier de l’implant relie l’implant à la couronne et une fois la cicatrisation terminée, la dent temporaire (racine artificielle implanto-portée) peut être posée.

Prix des implants dentaires

Le prix des implants dentaires varie en fonction de la marque, du dentiste qui pose l’implant et du cadre du traitement. Toutefois, le coût de l’implant constitue souvent un obstacle pour de nombreuses personnes.

Les dentistes facturent un prix plus élevé pour les implants afin de compenser le manque à gagner des autres traitements. Pour cette raison, les dentistes considèrent que leurs bénéfices sont faibles. En outre, le traitement par implant est actuellement mal rémunéré en termes d’assurance sociale et d’entraide. Par conséquent, les patients doivent souvent supporter le coût total des implants.

Les différences de prix entre les régions, même au sein d’une même ville, sont importantes. En France, le prix moyen par implant se situe entre 1 800 et 2 000 € en général. Ce prix explique pourquoi de nombreuses personnes abandonnent les implants au profit de solutions dentaires moins coûteuses.