Quels sont les matériaux médicaux nécessaires dans un cabinet dentaire ?

0
36

À l’instar des autres branches de la médecine, l’odontologie est une science délicate qui doit s’exercer avec beaucoup de prudence. Alors, pour assurer la sécurité de ses clients, un cabinet dentaire a l’obligation de mettre à disposition de son personnel, certains équipements de travail. Mais, quels sont-ils ?

Des outils de base, aux machines indispensables, passant par les instruments rotatifs ; découvrez les principaux matériaux à avoir dans un cabinet dentaire.

Les outils de base

Ils constituent les fondamentaux sur un plateau d’examen du médecin dentiste. Très souvent, il s’agit d’instrumentation médicale que vous trouverez dans des boutiques de vente de matériel médical en ligne.

Au nombre de ceux-ci, il y a les miroirs d’exploitation qui sont utilisés pour l’observation de la cavité buccale du patient. Grâce à leur grande adaptabilité, ce petit matériel médical est aussi utilisé pour une vision directe ou indirecte. De plus, il peut jouer le rôle de séparateur buccal.

Ensuite, il y a les pinces qui existent sous différentes formes, et aident à réaliser de nombreuses tâches. Dans un premier temps, on peut donc citer les pinces dentaires qui s’emploient surtout comme écarteur des tissus.

Au besoin, la pince dentaire peut également aider à maintenir les tissus, puis à les suturer. Par ailleurs, ces pinces dentaires favorisent le transport des objets de petite taille, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la cavité.

Le second type de pince est du style tenaille, et elle se présente en des modèles très variés ayant chacun leurs particularités. Par conséquent, une pince tenaille se choisit en fonction de ce que vous voulez en faire : couper des fils, des tiges, des crochets ou du plâtre. Le dernier instrument de cette catégorie est la sonde. Les dentistes s’en servent pour connaitre le niveau d’une plaque bactérienne.

Les outils rotatifs

Comme leurs noms l’indiquent, ces instruments exercent des mouvements rotatifs, à des vitesses variées. Ce faisant, ils favorisent le mouvement des fraises dentaires sur eux-mêmes. Néanmoins, il est nécessaire de les raccorder d’abord à des tuyaux d’équipement dentaire. Ceci étant, il importe de préciser que ces tuyaux se choisissent selon le type de connexion à réaliser.

Par exemple, la turbine dentaire est pratique pour retirer les tissus épais tels que l’émail et la prothèse. Les micromoteurs quant à eux interviennent dans le traitement des tissus semi-durs et servent à fixer la pièce à main et le contre-angle. Et en ce qui concerne le raccordement du micromoteur aux tuyaux d’équipement, vous aurez besoin d’un système de connexion changeant.

Les deux derniers outils rotatifs qui sont également essentiels sont les lampes dentaires à phytopolymérisation et les localisateurs d’apex. Dotées de lumière ultraviolette, les lampes dentaires provoquent une polymérisation des matériaux, puis leur durcissement en un bref de temps.

Autres équipement et machines indispensables

Un cabinet dentaire a besoin d’un autoclave pour réaliser la stérilisation (à la vapeur d’eau) à très forte température (supérieur à 100 °C). De préférence, il est souhaité de choisir un autoclave de catégorie B.

Par ailleurs, pour effectuer un bon diagnostic et définir le traitement adéquat, le dentiste aura besoin d’effectuer des examens radiographiques. Pour cela, il faudra s’équiper en matériels d’émission de rayons X. Il s’agit entre autres des écrans intensificateurs, des supports, des positionneurs, des protecteurs, etc.